Karen Kazcook

Coucou tout le monde,

C’est en fouillant mon ordinateur que je me suis aperçu qu’il me restait encore une blogueuse à vous présenter et pas n’importe laquelle. Alors oui, vous la connaissez surement, mais il se peut que cette interview vous en apprenne un peu plus ! On fait les paris ? Personnellement, j’ai connu Karen via Facebook : nous avons souvent longuement discuté de tout et de rien, que ce soit au téléphone ou Messenger ! Et concrètement, c’est ça qui est génial quand on fait la connaissance de nouvelles personnes : de pouvoir papoter comme de vieux potes, comme ça, sans prise de tête !

Elle aime les lamas – l’animal, pas la famille du chanteur – et lire…
Vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook qui s’appelle LA KAZA DE PAPEL et quelque chose me dit qu’elle aime aussi la série télévisée diffusée sur Netflix ! Je dis ça, je ne dis rien ! Allez, un peu de lecture pour vous…

 

1 – Peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je m’appelle Karen, j’ai 36 ans, maman comblée, je vis dans le Nord de la France entourée de ma petite famille et de nos animaux. Lectrice assidue depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé partager et échanger autour de la littérature. J’en ai donc fait ma formation à la fac et mon métier puisque je suis correctrice.

 

2 – Le nom que tu utilises en tant que blogueuse, est-il un pseudo ?

 

Alors oui, Kazcook vient de mon ancien blog de cuisine (je suis aussi une grande gourmande !), Kaz étant mon surnom j’ai trouvé sympa aussi de l’inclure dans le nom de ma page consacrée à mes lectures, chroniques et corrections : La Kaza de papel, ma petite maison de papier à moi, où tout le monde est le bienvenu.

 

3 – Peux-tu nous expliquer ce choix ?

 

J’ai anticipé, réponse ci-dessus 😉

 

4 – En tant que blogueuse, est-ce qu’il t’est arrivée de te faire des ennemis chez les auteurs ou chez les confrères / consœurs ?

 

Pas vraiment, comme partout on a des affinités plus ou moins développées avec les gens mais je suis plutôt cool comme fille, enfin j’essaye, mon but n’est nullement de me faire des ennemis, plutôt des amis.

 

 5 – Choisis-tu tes livres / auteurs en piochant dans les retours de tes consœurs ou tu y vas au feeling ?

 

Il y a certaines personnes que je suis assidûment et qui influencent forcément mes achats lol, sinon je choisis parmi mes demandes de SP. La manière de l’auteur (ou éditeur) de m’aborder, la couverture, le pitch… tout ça pèse dans la balance. Je suis quelqu’un de curieux et j’aime beaucoup les nouvelles découvertes. Je lis à peu près tous les genres, j’ai besoin de varier les plaisirs !

6 – Est-ce que tu as rencontré des auteurs / blogueuses qui se la pètent tellement que tu n’as pas envie d’échanger avec eux ?

 

Sur le Net, forcément… Après je ne vais jamais au conflit, ça ne m’intéresse pas de perdre mon temps… Qui m’aime me suive et sinon… tant pis ! Je ne force personne à me lire, me suivre, me parler ou m’écouter, je fais ça par plaisir, les cancans et les histoires ne m’intéressent vraiment pas.

 

7 – Faut-il te soudoyer pour obtenir tes faveurs et ainsi, de bonnes chroniques de ta part ?

 

Non, non et non ! Je garde toujours à l’esprit qu’un avis est purement personnel. Ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé un livre qu’il en sera de même pour tous. Alors je donne toujours un avis honnête sur toutes mes lectures en m’efforçant d’expliquer pourquoi j’ai moins apprécié et faire irrémédiablement ressortir les points positifs. Rien n’est jamais blanc ou noir et je mets un point d’honneur à faire ça dans le respect, je déteste critiquer ou casser gratuitement… Il n’y a rien de constructif sinon… J’ai toujours un profond respect pour la démarche créative de tout auteur et de l’admiration aussi.

 

8 – Depuis combien de temps chroniques-tu ?

 

Je pense que ça doit faire une quinzaine d’années.

 

9 – En as-tu déjà eu un peu marre ? Et si oui, explique-moi pourquoi !

 

Non, j’adore ce que je fais ! J’y prends trop de plaisir et en retire trop d’échanges positifs pour arrêter.

10 – Généralement, il te faut combien de temps pour écrire une chronique ? La montres-tu à l’auteur ou tu dis ce que tu as envie de dire, sans filtres ?

 

Je dirais une bonne heure et plus au moins autant pour la partager partout pour offrir une bonne visibilité à l’auteur. Je montre rarement la chronique avant sauf si la sortie est prévue pour plus tard dans le cas d’un travail de correction par exemple. Je suis toujours honnête comme dit précédemment.

 

11 – As-tu des conseils à donner à quelqu’un qui veut suivre tes pas ou préfères-tu garder cela pour toi ?

 

Je conseille juste d’oser et de se faire plaisir. Dans la vie c’est important de faire ce que l’on aime et de ne pas se forcer. Partager des avis livresques dans la bonne humeur m’a permis de rencontrer des gens exceptionnels qui sont devenus de vrais amis alors si certains en ont envie, qu’ils ne se brident pas, tout le monde peut se lancer du moment que ça reste bienveillant.

 

Et enfin, la dernière question !

 

12 – Maintenant que tu as lu énormément de livres et rencontré – IRL ou via Messenger – de nombreux auteurs, est-ce que tu as envie d’écrire ?

 

Eh bien… peut-être bien que oui, peut-être bien que quelque chose se trame… dans les coulisses 😉 Chut, c’est un secret !

Leave a Comment